OEM et troubles érectiles / Infertilité

Share on linkedin
Share on twitter
Share on facebook

De nouvelles études affirment que la radiation des téléphones cellulaires cause l’infertilité masculine, tue les spermatozoïdes et cause même la dysfonction érectile (DE)

Dans le dernier bulletin du Environmental Health Trust, le rayonnement des téléphones cellulaires a maintenant été associé à la dysfonction érectile (DE), à la baisse du nombre de spermatozoïdes et à l’infertilité masculine.

Le dernier bulletin de l’Environmental Health Trust du 28 mars 2014 établit un lien entre les radiations des téléphones cellulaires et les problèmes de reproduction masculine. Le rapport passe en revue la littérature scientifique à ce jour et montre que dix études ont trouvé des changements significatifs dans les spermatozoïdes exposés aux radiations des téléphones cellulaires.

Ces études montrent que les hommes qui portaient leur téléphone dans une poche ou à la ceinture étaient plus susceptibles d’avoir un nombre de spermatozoïdes plus faible et/ou plus de spermatozoïdes inactifs ou moins mobiles.

Une étude a été menée à l’Université médicale de Graz, en Autriche, et l’autre à l’Université Queens, au Canada. Les hommes ayant participé aux études qui ont déclaré avoir utilisé un téléphone cellulaire présentaient des taux plus faibles d’hormone lutéinisante (LH), une importante hormone de reproduction sécrétée par l’hypophyse dans le cerveau, et des taux plus élevés de testostérone circulante.

Les résultats préliminaires de la recherche ont été publiés dans la Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis, National Institutes of Health, le 26 avril 2013. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3921848/

Les hommes qui parlent au téléphone pendant plus d’une heure par jour ont 17 % moins de sperme hautement mobile que les hommes qui parlent moins de 15 minutes par jour.

Les hommes qui portaient un téléphone dans une poche de la hanche ou à la ceinture avaient 11 % moins de sperme mobile que les hommes qui gardaient leur téléphone ailleurs sur leur corps.

Les hommes portant un téléphone cellulaire à la ceinture et l’utilisant de façon intensive pendant une période d’essai de 5 jours avaient une baisse de 19 % de spermatozoïdes hautement mobiles par rapport aux niveaux précédents.

Dans les résultats les plus frappants, les études prouvent que les effets sur la santé se produisent à des niveaux d’exposition bien inférieurs aux directives de sécurité SAR actuelles imposées par la FCC.

Le Dr Conrado Avendano, qui dirige une équipe de chercheurs en Argentine, a indiqué qu’ils ont étudié des échantillons de sperme de 29 hommes en bonne santé et fertiles et ont mesuré la motilité du sperme après une période d’exposition de 4 heures au rayonnement WiFi.

Les spermatozoïdes du groupe témoin ont été maintenus à la même température pendant la même période, sans exposition au WiFi.

Groupe WiFi : 25 % des spermatozoïdes ont cessé de nager.

Groupe témoin : seulement 14 % des spermatozoïdes ont cessé de nager.

Groupe WiFi : 9 % des spermatozoïdes ont présenté une fragmentation de l’ADN ou des dommages irréversibles dans le code génétique.

Groupe témoin : seulement 3 % ont montré ces signes.

 » Il y a des précautions à prendre. Le plus important pourrait être d’utiliser l’option haut-parleur du téléphone cellulaire et d’envoyer des messages texte plus souvent. Évitez également de porter un téléphone contre le corps en tout temps sans blindage contre les micro-ondes entre l’appareil et les utilisateurs. Ces précautions peuvent aider « , dit Coates.

La solution la plus simple est de commencer à utiliser des produits de protection contre les CEM qui offrent une protection contre les rayonnements des téléphones cellulaires. Ne vous contentez pas de n’importe quel produit prétendant offrir une protection. Les meilleurs produits en la matière sont ceux de la gamme Clean-Waves / Body Guard, ils sont les seuls à être mondialement brevetés et à avoir fait la preuve de leur efficacité grâce à leur technologie de déphasage qui transforme les ondes nocives en ondes saines sans altérer le fonctionnement des différents appareils émetteurs d’ondes.

Changer les habitudes des téléphones cellulaires : Il est courant pour les hommes qui parlent sur un téléphone cellulaire en utilisant un appareil Bluetooth ou un autre casque d’écoute, que le téléphone soit gardé dans une poche de pantalon ou accroché à un étui. Cela expose les organes reproducteurs aux radiations du téléphone cellulaire, ce qui réduit le nombre et/ou la qualité des spermatozoïdes chez les hommes qui utilisent leur téléphone de cette façon que chez ceux qui ne le font pas.

Les radiations RF (radiofréquences) traversent la plupart des matériaux non conducteurs sans entrave jusqu’à ce qu’elles soient réfléchies ou que leur énergie électromagnétique soit absorbée. Un sous-vêtement en fil d’aluminium ne vous protégera donc en aucun cas.

Quant aux troubles de l’érection, lisez attentivement ce qui suit si vous voulez éviter le problème ou le résoudre :

Les hommes qui utilisent leur téléphone portable plus de quatre heures par jour courent un risque d’impuissance plus élevé que ceux qui l’utilisent moins de deux heures, selon une recherche alarmante.

Deux nouvelles études menées en Autriche et en Égypte ont établi un lien entre l’utilisation quotidienne d’un téléphone cellulaire et la dysfonction érectile (DE).

Les chercheurs pensent que les dommages pourraient être causés par le rayonnement électromagnétique émis par les combinés ou par la chaleur qu’ils génèrent.

Pour l’étude, les chercheurs ont recruté 20 hommes souffrant de dysfonctionnement érectile et un autre groupe de 10 hommes en bonne santé ne se plaignant pas de DE.

Il n’y avait aucune différence entre les deux groupes en ce qui concerne l’âge, le poids, la taille, le tabagisme, la testostérone totale ou l’exposition à d’autres sources de rayonnement connues.

Les scientifiques ont constaté que les hommes souffrant de dysfonctionnement érectile portaient des téléphones cellulaires allumés pendant une moyenne de 4,4 heures par jour, alors que les hommes sans dysfonctionnement érectile portaient en moyenne 1,8 heure.

Nos propres tests sur des hommes sous viagra montrent un arrêt du Viagra moins de 2 moins après avoir commencé à porter le bracelet Body Guard. L’ironie de l’histoire étant qu’un bracelet Body Guard coûte moins cher qu’une seule pilule de Viagra et qu’il n’est nul besoin de programmer d’avance quand on fera l’amour. Le retour à l’équilibre naturel et au respect du désir est total.